Politique

Ebola : il faut un milliard de dollars pour lutter contre l’épidémie, selon l’ONU

| Par Jeune Afrique
Valérie Amos, sous-secrétaire de l’ONU aux affaires humanitaires.

Valérie Amos, sous-secrétaire de l'ONU aux affaires humanitaires. © AFP

À l’issue d’une réunion à huis-clos à Genève, mardi, le Dr David Nabarro, coordonnateur de l’ONU contre l’épidémie d’Ebola, a indiqué que les Nations unies avaient besoin d’un milliard de dollars pour lutter contre la fièvre hémorragique en Afrique de l’Ouest.

En moins d’un mois, les fonds nécessaires pour lutter contre Ebola ont doublé, selon les Nations unies. Désormais, il faudrait "près d’un milliard de dollars," soit 773 millions d’euros, pour mettre fin à l’épidémie en Afrique de l’Ouest, a indiqué le Dr David Nabarro, coordonnateur de l’ONU pour l’Ebola, à l’issue d’une réunion à huis-clos tenue le 16 septembre, à Genève.

"C’est un énorme défi financier", a reconnu pour sa part Valérie Amos, la responsable des opérations humanitaire des Nations unies.

20 000 personnes infectées par Ebola d’ici fin 2014

Dans un document publié en marge de la réunion, l’ONU estime que 22,3 millions de personnes vivent dans des régions où le virus a été signalé et ont besoin d’aide. Et d’ici la fin de l’année, 20 000 personnes pourraient être infectées par Ebola : 16% en Guinée, 40% au Liberia et 34% en Sierra Leone, selon le même document.

>> Accédez à notre carte interactive sur 40 ans d’épidémies Ebola en Afrique en cliquant sur le visuel ci-dessous :

>> Lire aussi : Ebola, des mots et des maux

L’ONU espère toutefois que les contaminations diminuront avant la fin de l’année, puis cesseront avant la mi-2015. Pour y arriver, "nous devons empêcher le complet effondrement des systèmes de santé" des principaux pays affectés, a recommandé Valérie Amos.

À ce jour, l’épidémie d’Ebola qui frappe l’Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis l’identification du virus en 1976, a déjà tué plus de 2 461 personnes sur 4 985 cas (confirmés, probables, suspects), selon le dernier bilan de l’OMS de mardi.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer