Société

Nigeria : le bilan de l’effondrement d’un édifice religieux porté à 80 morts

Par
Mis à jour le 18 septembre 2014 à 18:09

Le nombre de victimes après l’effondrement d’un immeuble, le 12 septembre à Lagos, capitale économique du Nigeria, vient d’être porté à 80, selon un dernier bilan communiqué jeudi par les secours.

Le bilan "est maintenant de 80 morts", a déclaré Ibrahim Farinloye, coordinateur régional de l’agence nationale de gestion des situations d’urgence (Nema). 131 personnes ont pu être secourues dans les décombres de l’église qui s’est effondrée le 12 septembre à Lagos. Le dernier décompte en date du 14 septembre estimait à 40 le nombre de morts et à 124 celui des rescapés.

L’immeuble qui appartenait à l’une des plus grandes églises évangéliques du Nigéria, la Church of All Nations, servait d’auberge pour des fidèles étrangers. Le président sud-africain, Jacob Zuma, a annoncé mardi, la mort de 67 de ses compatriotes dans l’accident.

Fondations non consolidées ?

La Church of All Nations est l’église de l’évangéliste TB Joshua, très populaire dans le pays notamment grâce à des émissions en direct sur sa chaine de télévision. Ce dernier se vante d’avoir des millions de fidèles dans le monde entier y compris des chefs d’État et d’importantes personnalités. Selon les premières informations, l’accident serait dû à l’ajout de nouveaux étages, bâtis sans que les fondations de l’immeuble aient été consolidées.

Les secours déplorent de leur côté, le manque de collaboration des responsables de l’église. Ils refusent  de "donner l’identité et la nationalité de ceux qui se trouvaient dans l’immeuble quand il s’est effondré", a déploré Ibrahim Farinloye.

Le bilan pourrait s’alourdir à en croire les autorités qui estiment à près de 300 le nombre de personnes présentes dans l’édifice au moment du drame.

(Avec AFP)