Politique

Ebola : le Sierra Leone juge que le confinement général a été un succès

Un travailleur de MSF à Kailahun (Sierra Leone), le 14 août 2014.

Un travailleur de MSF à Kailahun (Sierra Leone), le 14 août 2014. © AFP

Le confinement général de trois jours ordonné pour lutter contre l’épidémie d’Ebola a permis aux autorité de Sierra Leone de visiter 80 % des habitations sur l’ensemble du pays, a déclaré lundi le ministre de la Santé.

Les autorités de Sierra Leone estiment que le confinement général de trois jours ordonné pour lutter contre l’épidémie d’Ebola a été un succès. "Nous avons appris beaucoup de choses durant cette campagne qui est terminée mais c’est possible qu’elle soit reconduite", a déclaré lundi 22 septembre le ministre de la Santé Abubakarr Fofanah, sans avancer de date.

>> Lire aussi : Le missionnaire rapatrié en Espagne est dans un "état grave"

"Je ne peux pas pour le moment donner de chiffres sur l’ensemble des cadavres découverts durant cette période de trois jours parce que nous attendons les résultats devant provenir d’autres parties du pays. Ce sera fait le plus tôt possible quand l’ensemble des données auront été données", a-t-il ajouté.

Abubakarr Fofanah a indiqué que l’un des succès de cette opération a été l’arrêt des "inhumations nocturnes", des pratiques auxquelles se livrent des familles pour dissimuler la mort de leurs membres infectés par le virus.

Le ministre de la Santé a précisé que les agents commis pour cette opération ont réussi à visiter 80% des maisons.

"Nous avons un trop-plein de cadavres à enterrer mais c’est habituel depuis le début de l’épidémie. Maintenant, nous avons au moins 150 nouveaux cas", a déclaré, de son côté, Steven Gaojia, chef du centre des opérations d’urgence.

Les autorités sierra-léonaises avaient annoncé auparavant la découverte d’environ 70 corps. Steven Gaojia avait précisé que ces 70 corps avaient été découverts dans et autour de Freetown et que les chiffres sur les cas éventuels attendus pour l’ensemble du pays vont probablement, de façon significative, faire réviser le bilan à la hausse.

(Avec AFP)
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte