Société

Égypte : huit hommes jugés pour avoir organisé un mariage gay

| Par Jeune Afrique
Échange d’alliances lors du mariage d’un couple homosexuel.

Échange d'alliances lors du mariage d'un couple homosexuel. © AFP

Huit hommes comparaissaient mardi 23 septembre devant un tribunal du Caire pour être apparus dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, dans laquelle des personnes simulaient une union homosexuelle.

La vidéo montre un couple d’homosexuels en train de célébrer leur union sur un bateau voguant sur le Nil au Caire, échangeant des alliances et entourés par leurs amis. Les huit hommes qui comparaissaient sont jugés pour "incitation à la débauche", selon un responsable du parquet cité par l’AFP.  Les prévenus identifiés grâce à la vidéo, avaient été placés en détention provisoire et le parquet avait ordonné un "test médical".

Cette dernière pratique est régulièrement dénoncée par les organisations de défense des droits de l’homme qui estiment qu’elle vise à déterminer si un accusé est homosexuel ou non. Human Rights Watch (HRW) avait notamment appelé l’Égypte à libérer les accusés, dénonçant ces pseudo "tests médicaux" imposés aux prévenus.

Une législation évasive

La loi égyptienne ne condamne pas formellement l’homosexualité. Ces dernières années, plusieurs personnes accusées d’avoir pris la part à des évènements rassemblant des homosexuels, ont été condamnées pour "débauche" et dans certains cas pour "publication d’images indécentes". HRW révèle que "les autorités égyptiennes ont à plusieurs reprises arrêté, torturé et détenu des hommes soupçonnés de conduite homosexuelle", en dépit de l’inexistence d’un cadre juridique précis. Les prévenus encourent des peines pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer