Société

Soudan, Qatar, Turquie… : qui arme les islamistes libyens ?

Par
Mis à jour le 25 septembre 2014 à 16:17

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.

Le gouvernement du Premier ministre Abdallah el-Thinni soupçonne fortement le Soudan de livrer des armes et des mercenaires aux milices islamistes et jihadistes. "Aux portes de la Libye, le régime d’Omar el-Béchir est le cheval de Troie du Qatar", estime un diplomate du "groupe des six" pays frontaliers (Tunisie, Algérie, Niger, Tchad, Soudan et Égypte).

>> Lire aussi : État islamique, naissance d’un monstre de guerre (#1)

Par ailleurs, la France souhaite que ledit groupe des six mette la pression sur le Qatar et la Turquie pour qu’ils cessent d’armer les islamistes. Problème : les voisins de la Libye estiment que c’est aux Occidentaux de le faire.