Société

Afrique du Sud : la première mosquée ouverte aux homosexuels fermée… faute de parking

| Par
L’Open Mosque, au Cap.

L'Open Mosque, au Cap. © AFP

La ville du Cap a annoncé que la première mosquée ouverte aux homosexuels en Afrique du Sud, inaugurée vendredi 19 septembre, allait fermer ses portes pour une durée indéterminée. En cause : l’absence de parking, selon les autorités locales.

Son ouverture n’aura duré que quatre jours. La première mosquée sud-africaine ouverte aux homosexuels, située au Cap, va fermer ses portes pour une durée indéterminée, le conseil de la ville considérant que l’absence de parking était contraire aux lois de la commune.

>> Lire aussi : "Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap"

Interrogé par la BBC, un membre du conseil, Ganief Hendricks dément qu’il s’agisse d’une "chasse aux sorcières". Il a par ailleurs précisé que Taj Hargey, la personne à l’origine du projet, n’avait pas envoyé de document officiel pour changer l’utilisation de l’entrepôt en mosquée. "Il y a des problématiques de santé et de sécurité qu’il faut prendre en compte avant l’ouverture", a-t-il indiqué.

La mosquée avait officiellement ouvert ses portes vendredi 19 septembre, à l’initiative de Taj Hargey, ancien directeur du centre d’éducation musulman d’Oxford, espérant lutter contre l’islam radical et favoriser l’ouverture d’esprit. Considéré comme un "hérétique" par une partie de la communauté sur place, Taj Hargey s’était déjà fait remarquer en Angleterre où il avait lancé une campagne pour bannir la burqa.

____________

Par Mathieu OLIVIER

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer