Politique

Algérie : après l’expiration de l’ultimatum, incertitudes sur le sort d’Hervé Gourdel

| Par Jeune Afrique
Portrait d'Hervé Gourdel, placé sous les arcades de la mairie de Saint-Martin-Vésubie.

Portrait d'Hervé Gourdel, placé sous les arcades de la mairie de Saint-Martin-Vésubie. © AFP

Au lendemain de l’expiration de l’ultimatum de vingt-quatre heures lancé lundi par les ravisseurs d’Hervé Gourdel en Algérie, aucune information n’a filtré sur le sort de l’otage français. Sa famille continue à espérer une « libération prochaine ».

"Aussi grave que soit cette situation, nous ne cèderons à aucun chantage, aucune pression, aucun ultimatum, fût-il le plus odieux, le plus abject. Nous continuerons à apporter notre soutien aux autorités irakiennes." Depuis New York où il participe au sommet de l’ONU sur le climat, le président français, François Hollande, a réservé, le 23 septembre, une fin de non recevoir aux menaces d’exécution du Français Hervé Gourdel par des jihadistes algériens, qui ont exigé, dans les 24 heures, l’arrêt des frappes françaises en Irak.

Une position réaffirmée par Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, invité mardi au journal télévisé de 20 heures sur France 2. "Nous accomplirons notre devoir (…) Nous continuerons les frappes dans les jours qui viennent, bien évidemment", a-t-il martelé, à quelques minutes de la fin de l’expiration de l’ultimatum lancé lundi par des ravisseurs de l’otage français.

"Libération prochaine" de l’otage ?

Qu’est devenu Hervé Gourdel ? Ni l’armée algérienne qui s’est livrée à une course contre la montre pour tenter de l’extraire des mains de ses ravisseurs, ni le groupe jihadiste algérien Jund al-Khilafa (les soldats du califat) qui le détient, n’a fourni une quelconque information sur le sort de ce guide de 55 ans, enlevé dimanche en Kabylie.

Mais la famille de l’otage reste confiante. Dans un communiqué, elle a déclaré mardi "espérer une libération prochaine". "Hervé, nous sommes impatients de te retrouver parmi nous et nous t’attendons", a-t-elle écrit.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte