Politique

Et le prénom le plus populaire d’Israël est… Mohamed !

| Par
Pour l’année 5774, 176 230 enfants sont nés en Israël.

Pour l'année 5774, 176 230 enfants sont nés en Israël. © AFP

Le gouvernement israélien est-il embarrassé ? Selon le quotidien « Haaretz », le prénom du Prophète de l’islam, Mohamed, est le plus populaire en Israël pour l’année juive (5774) qui s’est achevée mercredi. Les autorités avaient pourtant tout d’abord distingué Yossef, d’origine hébraïque.

En Israël, certaines histoires privées peuvent rapidement prendre des tournures politiques, comme le choix du prénom de son enfant. Selon les autorités, qui ont publié un rapport statistique le 23 septembre, celui qui a séduit le plus les jeunes parents pendant l’année 5774, qui s’est achevée mercredi 24 septembre, est Yossef. Daniel et Ori suivent, tandis que, pour les filles, les Tamar, Noa et Shira seraient les plus nombreuses.

Yossef remplacerait donc Itai à la première place du classement, et Tamar détônrtait Noa chez les filles. Seulement, le classement est d’ores et déjà été battu en brèche par celui du quotidien israélien Haaretz. Le journal estime ainsi que le prénom le plus donné aux nouveaux nés en Israël serait… Mohamed. "Les prénoms qui sont clairement d’origine arabe ont été écartés de la liste officielle rendue publique par les autorités, qui ne comporte que ceux d’origine hébraïque", explique le journaliste Ilan Lior.

>> Lire aussi : "Amir, Malika, Jibril… Ces prénoms dont l’Arabie saoudite ne veut plus"

Curieuse omission

Le Bureau des statistiques sur la population et l’immigration établit pourtant chaque année trois listes, une pour les juifs, une pour les musulmans et une pour les chrétiens, que la rédaction de Haaretz a donc réclamées aux autorités afin d’obtenir un second classement. Et, sur cette deuxième version, c’est bien Mohammed, le nom du prophète, qui se hisse au premier rang. Avec, en seconde position : Yossef, souvent abrégé en Yossi ou arabisé en Youssef, et donc utilisé par les deux communautés.

Une porte-parole des services de population et de l’immigration a toutefois rejeté toute accusation : "Les statistiques publiées sont celles qui nous ont été demandées par toutes les personnes qui nous ont contactés. C’est pour cela que la liste des prénoms hébraïques les plus donnés a été créée. Contrairement aux suppositions de Haaretz, il n’y a pas de volonté délibérée de cacher des informations".

De plus en plus de Mohamed et Ahmed ?

Selon le rapport de l’Autorité de la population et de l’immigration, la population totale du pays passerait à 8 904 373 personnes selon les estimations, soit presque neuf millions d’individus. Ce chiffre inclut un peu plus de 700 000 Israéliens domiciliés à l’extérieur d’Israël ainsi que les Arabes de Jérusalem Est. Il ne prend en revanche pas en compte les quelque 200 000 travailleurs étrangers et les milliers de demandeurs d’asile résidant dans le pays.

Pour l’année 5774, 176 230 enfants sont nés en Israël (90 646 garçons pour 85 584 filles). Parmi eux, outre les Mohamed, les Ahmed sont eux aussi nombreux, le prénom prenant la neuvième place chez les garçons dans le classement reconstitué par Haaretz. Chez les filles, si les prénoms d’origine hébraïques dominent, trois des plus utilisés – Lian, Miriam et Maya – (respectivement 5e, 6e et 7e), sont utilisés par les deux communautés.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer