Société

Mondial de Cyclisme : Nacer Bouhanni à la conquête du maillot arc-en-ciel

Mis à jour le 26 septembre 2014 à 17:29

En 2012, il est devenu le premier Français d’origine africaine à remporter le championnat de France de cyclisme. Depuis, Nacer Bouhanni enchaîne les bonnes performances, et il roule ce week-end pour le titre mondial.

Il avait créé la surprise en 2012, en gagnant le championnat de France de cyclisme sur route. Devançant son coéquipier et rival, le favori Arnaud Démare, dans les 200 derniers mètres de la course, Nacer Bouhanni avait alors gravi la plus haute marche du podium. Sera-t-il capable, dimanche 28 septembre, de déjouer une fois encore les pronostics pour réaliser le même exploit, aux championnats du monde cette fois ?

Le Lorrain de 24 ans, d’origine algérienne, fait partie des neuf français concourant pour le maillot arc-en-ciel. Si les deux puncheurs (à l’aise dans les terrains vallonnés) Tony Gallopin et Romain Bardet sont les favoris tricolores, le sprinteur vosgien sera, lui, en embuscade. Son poisson-pilote habituel, Geoffrey Soupe, fait lui-aussi partie de l’équipe française, ce qui pourrait permette à Nacer Bouhanni de devenir leader si une occasion se présente. Il sera "l’atout numéro un de l’équipe, en cas d’arrivée groupée", a prévenu le sélectionneur, Bernard Bourreau.

Trois étapes gagnées sur le Giro

C’est que depuis 2012 le jeune homme a fait du chemin. S’il n’a pas conservé son maillot bleu-blanc-rouge, il s’est illustré en de nombreuses occasions. En 2013, il gagne le Grand Prix de Fourmies mais aussi des étapes dans plusieurs courses (Paris-Nice, Tour de Pékin, Tour du Poitou-Charentes…). Des performances qu’il réitère en 2014. Mais surtout, il remporte trois étapes sur le Giro (Tour d’Italie) et arrive premier au classement par points. Il entame la Vuelta (tour d’Espagne) avec succès, gagnant les 2e et 8e étapes, avant d’abandonner.

Et il lui faudra de la ressource, dimanche, car la partie ne sera pas facile : l’Australien Simon Gerrans, l’Espagnol Alejandro Valverde, l’Italien Vincenzo Nibali (vainqueur du tour de France 2014) et le Slovaque Peter Sagan font figures de grands favoris. Nacer Bouhanni va devoir s’accrocher pour décrocher un podium, mais aussi pour servir d’exemple à son petit frère, Rayane, 18 ans, champion de France junior et participant, lui-aussi, aux Mondiaux ce week-end.

___

Elena Blum