Politique

Afrique de l’Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

| Par
Le virus Ebola a fait près de 3 000 morts.

Le virus Ebola a fait près de 3 000 morts. © Montage JA

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les principales déclarations des chefs d’État d’Afrique de l’Ouest ou des représentants d’institutions régionales depuis le début de l’épidémie, en les rapprochant du nombre de morts recensés au moment où ils s’exprimaient.

"Pour le moment, la situation est bien maîtrisée et nous touchons du bois pour qu’il n’y ait pas de nouveaux cas." Si le président guinéen, Alpha Condé, s’est par la suite montré plus alarmiste, cette phrase prononcée le 1er mai, alors que le virus Ebola avait déjà fait 243 morts en Afrique de l’Ouest, a fait couler beaucoup d’encre.

>> Voir aussi notre carte interactive : Ebola et l’Afrique, près de 40 ans d’épidémies

Comme lui, les dirigeants africains ont multiplié les déclarations depuis le début de l’épidémie d’Ebola. Savez-vous ce qu’ils ont dit ? Quand ? Ont-ils été à la hauteur ? Se sont-ils contredits ? Toutes les réponses avec notre application : "Afrique de l’Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola".

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer