Politique

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l’ONU

Thomas Sankara, le 4 octobre 1984 à l'ONU. © Nations unies

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son discours resteraient d'actualité. Y compris son implacable réquisitoire contre les grandes puissances, qui électrise encore la jeunesse africaine.

Il y a trente ans, son discours onusien marquait l’acte fondateur du mythe Sankara dans le monde. Pendant près d’une heure, sans faire de pause pour se rafraîchir, le tout nouveau président de l’ancienne Haute-Volta, rebaptisée un mois plus tôt Burkina Faso, livrait sa vision des enjeux géopolitiques mondiaux. "Je n’ai pas ici la prétention d’énoncer des dogmes. Je ne suis ni un messie ni un prophète. Je ne détiens aucune vérité", avait-il pris la peine de prévenir. Guerre en Afghanistan, conflit israélo-palestinien, préservation de l’environnement, famine dans le monde… Autant de sujets abordés qui restent aujourd’hui d’une brûlante actualité, montrant à quel point il est urgent d’écouter ou de réécouter la ferveur révolutionnaire de l’icône de la jeunesse africaine qui sera assassinée lors d’un coup d’État, le 15 octobre 1987. Retour en diaporama sonore sur les passages les plus marquants de son discours historique.

 


Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l’ONU by Jeune Afrique

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte