Elections

RDC : Joseph Kabila « réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté »

Le président Kabila à l'ONU. © AFP

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.

C’est la réponse du chef de l’État de la RDC à ses détracteurs, qu’ils soient de l’opposition ou de la communauté internationale. Jeudi 25 septembre à New-York, au siège des Nations unies. "Je réaffirme la tenue prochaine des élections conformément au calendrier arrêté par la commission électorale nationale indépendante. Toutes les dispositions sont prises pour que notre pays en sorte plus apaisé, plus uni et plus fort", a déclaré Joseph Kabila.

>> Lire aussi : "RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l’Église catholique"

"La consolidation de la démocratie et le renforcement de la cohésion nationale demeurent nos objectifs prioritaires", a-t-il ajouté, alors que le pays traverse une crise politique depuis les élections présidentielle et législatives de 2011, dont ol’opposition n’a jamais accepté les résultats et au sujet desquelles la communauté internationale a dénoncé de nombreuses irrégularités.

Inquiétude sur une révision constitutionnelle

Aucune des autres élections qui devaient avoir lieu depuis lors ne s’est tenue. En vue d’achever le cycle électoral avant la prochaine présidentielle prévue pour 2016, les autorités ont inversé le calendrier en annonçant la tenue de scrutins locaux pour 2015, avant les élections provinciales et les sénatoriales.

L’opposition et de nombreux acteurs de la société civile ont dénoncé ce changement de calendrier et se sont élevés contre un projet de loi de révision constitutionnelle qui, selon eux, permettrait au président Kabila de se maintenir au-delà de 2016.

La communauté internationale réclame un calendrier complet

L’Union européenne avait invité mardi la RDC à "dialoguer" avec l’opposition pour l’organisation des prochaines élections, afin d’éviter une "impasse".

Comme l’ONU, l’UE recommande aux autorités congolaises de publier un "calendrier électoral complet, consensuel et assorti d’un budget détaillé" afin de permettre aux bailleurs de fonds d’aider à l’organisation des élections.

(Avec AFP)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte