Diplomatie

Maroc – France : retour sur les turbulences du quinquennat Hollande

Mohammed VI et François Hollande à l'Élysée, le 2 mai 2017

Mohammed VI et François Hollande à l'Élysée, le 2 mai 2017 © Michel Euler/AP/SIPA

Retour sur cinq ans de relations franco-marocaines, aussi riches que houleuses.

Le roi du Maroc Mohammed VI a rencontré François Hollande à l’Élysée mardi 2 mai. Une dernière entrevue entre chefs d’État, le président français s’apprêtant à passer le flambeau.

En matière de relations entre les deux pays, le mandat de François Hollande a été marqué par une crise sans précédent, qui a duré une bonne année. Mais s’en tenir au froid diplomatique serait passer à côté d’une relation qui ne cesse en fait de s’enrichir. Au-delà des rapports économiques et commerciaux, en plus des dynamiques migratoires qui rapprochent toujours plus les deux pays, la relation franco-marocaine implique une multiplicité d’acteurs et mêle de nombreux secteurs.

Question sécuritaire

Entre 2012 et 2017, la question sécuritaire a été sur le devant de la scène, mais elle s’est accompagnée du lancement d’un partenariat en matière de formation spirituelle et d’encadrement religieux. La culture a été le secteur le plus résilient durant la crise diplomatique, et c’est la préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique qui ont finalement permis aux deux pays de communier dans l’organisation des deux COP, à Paris et  Marrakech.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte