Politique

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

| Par Jeune Afrique
Des Casques bleus dans le Nord du Mali.

Des Casques bleus dans le Nord du Mali. © AFP

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d’Aguelhok. C’est la troisième attaque de ce type en moins de trois semaines.

Excédés d’être constamment en première ligne et de vivre dans des conditions précaires (alimentation insuffisante, manque de baraquements, sanitaires en piteux état, etc.), les officiers tchadiens du camp d’Aguelhok ont haussé le ton et amené leur gouvernement à menacer de retirer ses troupes.

>> Lire aussi : la Minusma et les forces françaises en terrain

"Nous comprenons leurs doléances et planchons sur différents changements opérationnels en vue d’améliorer leur situation", confie un responsable de la Minusma. À l’en croire, le problème devait être abordé par Bert Koenders, le patron de la mission onusienne au Mali, lors de sa rencontre avec Ban Ki-moon le 27 septembre à New York.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer