Société

Nigeria : T.B. Joshua, prophète de malheur

Sous le feu des critiques après l’effondrement d’un bâtiment abritant son Église, l’évangélique nigérian crie au complot.

Mis à jour le 29 septembre 2014 à 20:27

T.B. Joshua prétend guérir et prédire l’avenir. Cette fois, c’est raté. © Reuters

Après avoir, selon la légende, passé quinze mois dans le ventre de sa mère, Temitope Balogun Joshua a vu le jour dans une modeste famille du sud-ouest du Nigeria. Ce 12 juin 1963, rien ne laisse encore présager qu’il deviendra "le prophète", l’un des cinq prédicateurs les plus riches au monde. Aujourd’hui à la tête de l’organisation Synagogue, Church of All Nations (SCOAN), une Église évangélique basée à Lagos et dotée de deux filiales, au Royaume-Uni et au Ghana, il se serait constitué un patrimoine de 10 à 15 millions de dollars (7,8 à 11,7 millions d’euros).

Mais le télévangéliste est décrié depuis l’effondrement d’un immeuble situé dans l’enceinte de la SCOAN, à Lagos, le 12 septembre. Cent quinze de ses fidèles y ont perdu la vie. Après avoir rechigné à laisser entrer les secours, T.B. Joshua a soudoyé des journalistes afin de répandre sa version des faits. Selon lui, un mystérieux avion aurait survolé l’immeuble, par quatre fois et à basse altitude, avant qu’il s’écroule. Sûrement une tentative d’assassinat, peut-être un complot de Boko Haram, laisse-t-il entendre.

Il aurait vu venir la mort de Michael Jackson, les attentats de Boston, le crash du vol de Malaysia Airlines

Afin de rendre hommage à ses 84 adeptes sud-africains décédés dans la catastrophe, le prédicateur a annoncé son intention de se rendre à Pretoria. Mais l’ANC (Congrès national africain) exige d’abord que les responsabilités du drame soient établies. Dans la tourmente, le célèbre évangélique pourra-t-il compter sur ses soutiens ? Parmi ceux qui l’ont rencontré figurent Winnie Mandela, John Atta Mills, l’ancien chef de l’État ghanéen décédé en 2012, Joyce Banda, la présidente malawite ou encore Morgan Tsvangirai, ex-Premier ministre zimbabwéen et opposant à Mugabe.

Grâce à sa capacité à prédire l’avenir, le prophète autoproclamé aurait vu venir la mort de Michael Jackson, les attentats de Boston, le crash du vol de Malaysia Airlines… mais apparemment pas la catastrophe qui a frappé sa propre Église.