Sport

Sénégal : Diafra Sakho à West Ham, un buteur est né

| Par
Diafra Sakho a signé à West Ham pour 4 ans.

Diafra Sakho a signé à West Ham pour 4 ans. © DR

Transféré à West Ham en août dernier, l’attaquant sénégalais s’est taillé une belle réputation de buteur à Metz, qu’il a aidé à accéder à la Ligue 2, puis à la Ligue 1. Ce joueur au parcours un peu atypique a réussi son entrée dans le difficile championnat anglais (3 buts, dont le dernier dimanche). Mais Alain Giresse ne l’a pas retenu en sélection… pour l’instant.

Au Sénégal, son absence dans la liste des vingt-trois Lions de la Teranga pour les matches face à la Tunisie (10 et 15 octobre) en qualifications pour la CAN 2015 fait polémique, et son but inscrit dimanche face à Queens Park Rangers (QPR, 2-0) ne va pas contribuer à l’atténuer. Alain Giresse, qui l’avait convoqué en mai dernier pour les matches amicaux face au Burkina Faso (1-1) et au Kosovo (3-1, avec un but de Sakho) ne l’a pas rappelé, alors que l’ex-attaquant de Metz a déjà marqué à quatre reprises avec West Ham depuis son arrivée en Angleterre (trois buts en championnat, un en Cup).

"Ce n’est pas définitif, il rejouera pour son pays. Simplement, il y a beaucoup de concurrence, avec Demba Ba et Papiss Cissé notamment. Quand il était à Metz, avant qu’il ne soit sélectionné, il nous disait régulièrement à quel point il avait envie de jouer pour son pays", tempère Albert Cartier, l’entraîneur lorrain.

Son transfert a rapporté 5 millions d’euros au FC Metz, qui l’avait fait venir de Dakar alors qu’il n’avait pas encore 17 ans.

Diafra Sakho (24 ans) a déjà franchi un cap en signant à West Ham pour 4 ans et un salaire nettement revu à la hausse. L’opération a rapporté 5 millions d’euros au FC Metz, qui l’avait fait venir de Dakar alors qu’il n’avait pas encore 17 ans. "Quand j’étais plus jeune, je jouais au foot avec mes amis le week-end, mais le sport que je pratiquais le plus, c’était l’athlétisme. Un jour, à l’occasion d’un match de quartier, un observateur m’a approché", explique le joueur.

Cet observateur, qui travaille pour Génération Foot, un centre de formation dakarois partenaire du FC Metz, propose au casamançais de venir passer des tests. "J’ai refusé, avant d’accepter d’y aller quelques mois plus tard. Les tests que j’ai passés ont été positifs, et j’ai rejoint le centre. Un an plus tard, je suis allé à Metz. À Génération Foot, les programmes d’entraînement sont comme ceux de Metz, et je n’ai pas été dépaysé."

Liverpool et Manchester United à son tableau de chasse

En Lorraine, où il apprend un métier auquel il ne se destinait pas forcément, Sakho découvre la Ligue 2 en janvier 2010, fait un détour par Boulogne-sur-Mer (National) la saison suivante, et revient chez les Grenats, où ses deux dernières saisons font de lui un buteur exposé (19 buts en 2012-2013 en National, 20 en Ligue 2 en 2013-2014). "On lui doit en partie nos deux accessions", souligne cartier, alors que son ex-coéquipier franco-guinéen Bouna Sarr "regrette déjà son départ."

Approché par Marseille lors du mercato, Sakho a finalement rejoint la Premier League anglaise, où ses buts contre Liverpool (3-1) et Manchester United (1-2) ont fait leur petit effet. "Diafra est un joueur d’une incroyable générosité. Il est puissant, capable de répéter les efforts et mentalement très bien structuré. Ses points faibles ? Son pied gauche." Mais s’il continue à marquer en Angleterre, Giresse pourrait se contenter de son pied droit.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte