Archives

Sénégal : Karim Wade n’était pas éligible à la présidence !

Par
Mis à jour le 9 octobre 2014 à 19:32

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être « exclusivement » de nationalité sénégalaise… Ce qui n’est pas le cas de Karim Wade.

C’est un "détail" qui a échappé à tout le monde, y compris aux principaux intéressés. Avant même son incarcération et son procès – en cours – devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite, et alors qu’on lui prêtait l’intention de briguer la présidence ou qu’on accusait son père de l’y préparer, on découvre que Karim Wade n’a jamais été éligible à la présidence du Sénégal ! L’article 28 de la Constitution adoptée le 22 janvier 2001 est en effet formel.

Il dispose que "tout candidat à la présidence de la République doit être exclusivement de nationalité sénégalaise". Or le fils de l’ancien chef de l’État a aussi les nationalités française et britannique ! Un proche de la famille précise que lorsque "Gorgui" a découvert, tardivement, le pot aux roses, il s’est refusé à faire disparaître du texte ce mot "exclusivement", qui barrait pourtant la route de la présidence à son fils.

>> Lire aussi : Viviane Wade, jamais sans mon fils