Société

Ebola à Madrid : premier cas d’une personne contaminée hors d’Afrique

Le gouvernement espagnol a annoncé lundi qu’un premier cas d’Ebola contracté hors d’Afrique a été détecté à Madrid.

Par
Mis à jour le 7 octobre 2014 à 09:57

Des membres de la Croix-Rouge, le 4 octobre 2014 à Monrovia. © AFP

Le gouvernement espagnol a annoncé, lundi 6 octobre, qu’une aide-soignante a contracté le virus à Madrid. Elle "avait traité dans un hôpital à Madrid deux missionnaires morts de la fièvre hémorragique Ebola, avant de contracter elle-même le virus", a annoncé le gouvernement espagnol.

Mariée et sans enfants, cette femme de 40 ans est ainsi la première personne contaminée hors d’Afrique. Elle a été admise dans une unité spécialisée de l’hôpital d’Alcorcon, un faubourg du sud de Madrid, après deux tests positifs au virus Ebola. Une trentaine de personnes qui ont été en contact avec elle sont désormais suivies par les autorités sanitaires.

"Nous sommes en train de vérifier si tous les protocoles ont été strictement respectés" pendant le traitement des deux missionnaires revenus d’Afrique en août et en septembre, a déclaré la ministre de la Santé Ana Mato.

La ministre a également tenu à rassurer la population en affirmant que "toutes les mesures pour garantir la sécurité du personnel hospitalier qui la soigne et de toute la population étaient prises".

La réponse contre Ebola est "insuffisante", selon Obama

Aux États-Unis, Barack Obama a souligné lundi que la qualité du système de santé de son pays était de nature à empêcher le développement d’Ebola sur le sol américain.

Le président américain a en revanche estimé que, face à l’avancée de l’épidémie en Afrique de l’Ouest, la réponse de la communauté internationale était "insuffisante" et fait savoir qu’il allait "mettre la pression" sur ses homologues pour qu’ils s’impliquent plus fortement dans cette lutte.

L’Union africaine (UA) et la Sierra Leone avaient réclamé plus tôt davantage de moyens contre le virus, qui a déjà tué 3 500 personnes. L’organisation continentale a réclamé notamment l’envoi de plus de personnel pour "briser le cycle d’Ebola", lors d’une réunion de l’Organisation de coopération et de développement (OCDE) à Paris.

En attendant, en Sierra Leone, l’un des trois pays touchés par le virus en Afrique de l’Ouest, un employé norvégien de Médecins sans frontières (MSF) a été contaminé et devait être rapatrié à Oslo dans la nuit de lundi à mardi.

>> Lire aussi : le quatrième Américain victime d’Ebola a été évacué de Monrovia

(Avec AFP)