Société

Ebola : en quoi consiste l’aide de l’Europe aux pays touchés en Afrique ?

L’Union européenne (UE) a annoncé mardi le lancement d’une opération aérienne pour acheminer de l’aide humanitaire aux pays touchés par Ebola en Afrique de l’Ouest. L’occasion de revenir sur les principales actions européennes dans la lutte contre le virus sur le continent.

Mis à jour le 8 octobre 2014 à 19:15

Des médecins dans un hôpital de Monronvia, le 24 juillet 2014. © AFP

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, l’UE vient tant soit peu au secours des pays touchés par l’épidémie. Des fonds ont été ainsi débloqués notamment pour renforcer leur système sanitaire. De l’ordre de 1,9 millions d’euros en mars, l’enveloppe a atteint 11,9 millions d’euros les mois suivants.

Sans compter l’aide spécifique de certains de ces États membres, à l’instar de cette cargaison du Royaume-Uni comprenant 2 ambulances, 4 véhicules, 92 lits et équipements et matériels médicaux acheminés le 5 octobre à Freetown, au Sierra Leone.

>> Lire aussi : Londres promet 160 millions d’euros pour aider le Sierra Leone

  • Opération aérienne

C’est désormais "une course contre la montre pour combattre Ebola", a déclaré mardi Kristina Georgiena. La commissaire européenne à l’Action humanitaire a également annoncé le lancement d’une opération aérienne de l’UE en Afrique de l’Ouest en vue d’acheminer de l’aide humanitaire aux États touchés par Ebola.

Dans le cadre de son mécanisme de protection civile (EUCPM), l’Europe compte ainsi "contribuer à déployer le plus rapidement possible l’aide fournie par les États membres pour aider à stopper la propagation du virus" en Afrique, explique la commissaire européenne dans un communiqué. "Notre travail est de s’assurer que l’aide européenne parvienne à ceux qui en ont besoin aussi rapidement que possible", insiste-t-elle.

Au total, trois Boeing 747 seront affectés pour faire des navettes entre les trois principaux pays touchés par Ebola en Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) et les États membres de l’UE qui fournissent ponctuellement ou régulièrement de l’aide. Et dans les plannings de vols, le premier avion est déjà programmé pour le 10 octobre, en partance d’Amsterdam, aux Pays-Bas. Destination : Freetown, en Sierra Leone, avec à son bord 100 tonnes de matériel !

  • 180 millions d’euros débloqués

Sur le plan financier, depuis le mois de mars à ce jour, l’UE dit avoir déjà débloqué quelques 180 millions d’euros pour lutter contre Ebola en Afrique. Une partie de cette somme – plus de 140 millions – a été octroyée en septembre à la Guinée, au Sierra Leone, au Liberia et au Nigeria "dans le cadre d’aide au développement à plus long terme".

Source : Commission de l’Union européenne

Une aide de 5 millions d’euros était également prévue pour aider l’Union africaine dans le cadre de sa mission "Aide contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest".

>> Lire aussi : les 10 pays africains les plus exposés à Ebola à l’arrivée d’un malade sur leur sol

  • Du personnel médical spécialisé

L’UE a aussi dépêché sur le terrain des experts humanitaires, spécialisés dans les maladies dangereuses, pour suivre l’évolution du virus en Afrique de l’Ouest. Ces spécialistes échangent régulièrement des informations avec des ONG internationales qui luttent contre l’épidémie sur place.

  • Evacuation médical réservé au personnel étranger

Toutefois, le "système d’évacuation médicale" par avion mis en place par l’UE ne concerne pas les patients africains. Il s’agit d’un mécanisme pouvant permettre uniquement au personnel étranger atteint d’Ebola d’être rapatrié en "moins de 48 heures vers les hôpitaux européens".

________________

Par Trésor Kibangula