Politique

Niger : l’armée française a détruit un convoi d’Aqmi

Pour répondre aux attaques répétées contre la Minusma, l’armée française a détruit jeudi, dans le nord du Niger, un convoi de véhicules armés d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui transportait des armes de la Libye vers le Mali.

Par
Mis à jour le 10 octobre 2014 à 18:38

Un soldat français dans la partie nord du Mali. © AFP

"Les forces armées françaises ont de nouveau intercepté et détruit la nuit dernière [9 octobre] au nord du Niger un convoi de véhicules armés d’Aqmi [Al-Qaïda au Maghreb islamique] qui transportait des armes de la Libye vers le Mali". Le communiqué de l’Élysée publié vendredi indique également que "l’intervention a permis de saisir une importante quantité d’armes et de neutraliser les convoyeurs dont une partie a été capturée".

Collaboration du Niger

La présidence française a précisé que l’opération s’était déroulée avec la "collaboration des autorités nigériennes", sans donner plus de détails. C’est une réponse aux "groupes armés terroristes qui tentent de déstabiliser les États du Sahel et le Mali en particulier ont conduit récemment des attaques meurtrières contre les unités de la mission des Nations Unies au nord du Mali".

Le président François Hollande avait en effet "demandé aux forces françaises de l’opération Barkhane, déployées pour appuyer les forces de sécurité des États du Sahel et la mission des Nations Unies au Mali, de poursuivre la traque des groupes armés terroristes responsables de ces attaques".