Société

Ebola : première transmission confirmée aux États-Unis, grève des soignants au Liberia

Un employé du centre hospitalier Texas Health Presbyterian de Dallas a contracté le virus Ebola, ont confirmé dimanche les autorités sanitaires américaines.

Par
Mis à jour le 13 octobre 2014 à 09:55

L’entrée de la clinique Island à Monrovia au Libéria, le 11 octobre 2014 © AFP

Les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont confirmé dimanche 12 octobre le premier cas de transmission du virus Ébola aux États-Unis. La patiente travaillait au centre hospitalier Texas Health Presbyterian de Dallas, où a été soigné et est mort le Libérien Thomas Éric Duncan le 4 octobre. Elle faisait partie de l’équipe qui l’a traité après son hospitalisation le 28 septembre.

"Nous ignorons ce qu’il s’est passé au cours du traitement du patient de référence, c’est-à-dire le premier cas traité à Dallas, mais à un certain moment, il y a eu une faille dans le protocole qui a causé l’infection", a relevé le docteur Thomas Frieden directeur du CDC.

"À coup sûr, le protocole n’a, malheureusement et par inadvertance, pas été suivi", a estimé le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID).

>> Lire aussi : L’épidémie d’Ebola franchit le cap des 4 000 morts en Afrique de l’Ouest

La soignante américaine infectée, qui a requis l’anonymat, a indiqué, selon les responsables sanitaires, avoir respecté le protocole, et l’hôpital de Dallas a insisté sur le fait qu’elle portait l’équipement (masque, gants, tenue de protection) recommandé par les CDC.

Le Dr Dan Varga, des services de santé du Texas, a précisé à la presse qu’elle se trouvait dans un "état stable". Selon le Dr Frieden elle présente de "légers symptômes" et une "faible fièvre".

Par précaution, de nombreux pays dans le monde multiplient le contrôle aux frontières des voyageurs venant des trois pays les plus touchés.

Le dépistage a commencé samedi à l’aéroport J.F. Kennedy de New York et se déroule "sans incident", selon le Dr Frieden. Il devrait être étendu "jeudi" aux quatre autres aéroports prévus (Newark, Atlanta, Chicago, Washington).

>> Lire aussi : "Aucun changement à l’ordre du jour du calendrier" de la CAN 2015

Au liberia, les personnels de santé ont annoncé vouloir durcir leur mouvement de grève pour obtenir le versement de primes de risque."Nous avons ralenti nos activités parce que le gouvernement refuse de satisfaire nos revendications", a déclaré un représentant du personnel, Alphonso Wesseh, accusant les autorités de saper toute tentative de médiation ou de compromis.

"A partir de demain (lundi) nous serons en grève nationale dans tous les hôpitaux et centre de soins, y compris les centres de traitement d’Ebola", a déclaré le président du syndicat du secteur, Joseph Tamba.

>> Lire aussi : Le sommet de Dakar en suspens

(Avec AFP)