Politique

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.

Par
Mis à jour le 15 octobre 2014 à 16:13

Un membre du Mujao. © AFP

Est-ce au nom du Mujao que Sultan Ould Bady a revendiqué l’attaque contre un convoi de la Minusma, le 3 octobre, au cours de laquelle neuf Casques bleus nigériens ont été tués ? La plupart des médias l’affirment, mais les spécialistes en doutent sérieusement. Si ce descendant d’Arabes et de Touaregs présenté comme un narcotrafiquant d’envergure a bien dans le passé été membre du Mujao, tel n’est plus le cas aujourd’hui, estiment plusieurs sources.

"Cela fait des mois qu’il est en conflit avec les chefs de ce groupe, qui l’accusent d’avoir volé de l’argent, précise l’une d’elles. Il n’a plus avec lui qu’une vingtaine de combattants arabes et touaregs." Même son de cloche à Niamey, où les services de renseignements ont récemment localisé Ould Bady dans le sud de la Libye.