Économie

Amadou Hott (BAD) : « Nous avons une solution pour développer les kits solaires à grande échelle en Afrique »

Le financier sénégalais, vice-président de la Banque africaine de développement en charge de l’énergie et du climat, a exposé à Jeune Afrique Business+ ses priorités et sa méthode pour « allumer l’Afrique ».

Mis à jour le 24 mars 2017 à 10:57

Panneaux photo-voltaïques sur le toit d’une habitation individuelle en Tunisie (photo d’illustration). © Habib M’henni/CC/Wikimedia commons

L’énergie est l’une des priorités de la Banque africaine de développement (BAD), qui espère mobiliser jusqu’à 50 milliards de dollars pour permettre à près de 200 millions d’Africains d’accéder à l’électricité.

Appui technique et financier, co-investissements, renforcements du système de garantie… Dans une interview exclusive accordée à Jeune Afrique Business+, Amadou Hott dévoile les mécanismes envisagés par la BAD pour atteindre ses objectifs. Et révèle un projet inédit d’appel d’offres pour révolutionner l’accès des ménages africains aux kits solaires.

boutonjab+

boutonjab+