Archives

Tunisie : six personnes, dont cinq femmes, tuées dans l’assaut contre la maison assiégée

Six personnes, dont cinq femmes, ont été tuées dans l’assaut contre la maison assiégée à Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. La police tunisienne avait auparavant lancé un ultimatum, annonçant qu’elle agirait si les hommes armés retranchés ne se rendaient pas rapidement.

Par
Mis à jour le 24 octobre 2014 à 13:12

Les forces de l’ordre tunisiennes à Oued Ellil, dans la banlieue de Tunis. © AFP

Mis à jour à 13h11.

Six personnes, dont cinq femmes, ont été tuées vendredi dans l’assaut lancé par les forces de l’ordre tunisiennes contre une maison de la banlieue de Tunis, a annoncé le ministère de l’Intérieur. Des hommes armés étaient retranchés dans ce bâtiment depuis jeudi.

"Cinq femmes ont été tuées. Aymen (un des hommes armés, Ndlr) a été tué et Houssem (le second) blessé et hospitalisé", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui. Deux enfants qui se trouvaient dans la maison ont aussi été hospitalisés, a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur leur état.

Selon nos informations, les femmes retranchées auraient également utilisé des armes lors de l’assaut, qui aurait duré 45 minutes.

Vendredi matin, la police tunisienne avait lancé un ultimatum aux personnes retranchées à l’intérieur du bâtiment situé à Oued Ellil. Jeudi, un membre de la Garde nationale (la gendarmerie tunisienne, Ndlr) avait été tué et un autre blessé dans les échanges de tirs entre les forces de l’ordre et les hommes armés.

La maison a été encerclée à la suite d’informations obtenues après l’arrestation de "deux éléments terroristes" à Kébili, à 500 kilomètres au sud de Tunis, selon lesquelles "d’autres éléments terroristes se trouvaient dans une maison" dans cette banlieue de la capitale.

(Avec AFP)