Défense

Libye : 75 morts en moins d’une semaine dans les combats de Benghazi

Un homme armé et masqué dans une rue de Benghazi, le 29 juillet 2014.

Un homme armé et masqué dans une rue de Benghazi, le 29 juillet 2014. © AFP

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui contrôlent cette ville de l'est de la Libye.

L’offensive, lancée par l’ex-général controversé Khalifa Haftar, est soutenue par les autorités reconnues par la communauté internationale qui tentent de reprendre la deuxième ville de Libye, tombée en juillet aux mains de milices islamistes.

Des civils ont pris aussi les armes pour soutenir les forces du général Haftar qui luttent contre une coalition de groupes islamistes, dont les radicaux d’Ansar Asharia classés terroristes par les Etats-Unis.

Dimanche, de nouveaux affrontements ont eu lieu dans plusieurs quartiers de Benghazi, tandis que les forces aériennes loyales au général Haftar, ont mené des raids sur des positions islamistes.

Et une résidence désertée de Khalifa Haftar a été visée par une attaque aux explosifs, selon une source militaire. L’attaque a tué une femme et blessé sa fille alors qu’elles circulaient à proximité, selon le Centre médical de Benghazi.Ce centre médical a d’autre part dit avoir reçu six corps qui lui ont été remis par le Croissant-Rouge libyen.

En outre, deux soldats ont succombé à l’hôpital Al-Baida, selon une source de l’établissement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte