Politique

La course pour la direction du bureau Afrique de l’OMS est lancée…

Le logo de l'OMS.

Le logo de l'OMS. © AFP

Qui, début novembre, succédera à l’Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ?

C’est aux ministres de la Santé réunis à Cotonou qu’il reviendra d’en décider. Il y a cinq candidats, parmi lesquels quatre femmes.

Le Mali a retiré la candidature de l’ancien président Dioncounda Traoré au secrétariat général de la Francophonie afin d’accroître les chances du Dr Fatoumata Traoré à l’OMS.

>> Lire aussi : Comment le Nigeria a su étouffer l’épidémie d’Ebola

Le Bénin fait pour sa part campagne pour Dorothée Akoko Kindé-Gazard, sa ministre de la Santé. L’Ivoirienne Thérèse Aya N’Dri-Yoman et le Congolais Jean-Marie Okwo-Bele, soutenu par la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac), sont également sur les rangs.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte