Diplomatie

Maroc : Hammouchi « à registre ouvert » avec les services espagnols

Abdellatif Hammouchi est l'un des hommes les plus secrets du royaume. © DR

Toujours en froid avec Paris, Rabat renforce ostensiblement sa coopération sécuritaire avec Madrid...

En 2011, alors que la coopération sécuritaire entre Paris et Rabat était fluide, Abdellatif Hammouchi, le directeur général de la DGST (renseignements extérieurs) marocaine, avait été fait chevalier de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy.

Trois ans et une crise bilatérale plus tard, c’est en Espagne que ce même Hammouchi – qui ne s’est plus rendu en France depuis qu’un juge d’instruction a dépêché des policiers pour l’interpeller dans la résidence de l’ambassadeur du Maroc, à Neuilly-sur-Seine, en février – a été décoré du Mérite policier avec distinction rouge. C’était à Madrid, le 22 octobre.

Découvrir le classement 2019 des 100 africains les plus influents

Au secrétaire d’État espagnol à la Sécurité, qui a fait l’éloge des qualités professionnelles de Hammouchi et de ses agents, notamment en matière de démantèlement des cellules jihadistes, ce dernier a répondu par un message clair : « Sa Majesté a donné ses hautes instructions pour que les services de sécurité marocains travaillent de manière franche et à registre ouvert avec les partenaires espagnols. » Il fut un temps où ce partenariat d’exception était réservé à la France…

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte