Politique

Nigeria : au moins 15 morts dans un attentat anti-chiite à Potiskum

Selon des témoins, une forte explosion a retenti lundi au cours d’une cérémonie chiite à Potiskum, ville de l’État de Yobe, située dans le nord-est du Nigeria. Le premier bilan provisoire de l’attaque fait état d’au moins 15 personnes tuées.

Par
Mis à jour le 3 novembre 2014 à 14:45

Un poste de police incendié à Potiskum en 2009. © AFP

C’est à 10 mètres du palais de l’Émir de la ville que l’attaque a eu lieu. À en croire des témoins, l’attentat à la bombe a visé, ce lundi 3 novembre, une procession de fidèles à Potiskum, dans le nord-est du Nigeria.

Un policier sur place a indiqué qu’il y avait "une foule énorme" et que "beaucoup d’entre eux ont été atteints", se refusant toutefois à communiquer un bilan dans l’immédiat. Mais des sources locales ont indiqué qu’au moins 15 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées à la suite de l’attaque.

Potiskum est la capitale économique de Yobe, un des trois États du nord-est sous le coup d’un état d’urgence depuis mai 2013 pour tenter de mettre fin à l’insurrection islamiste de Boko Haram, qui a déjà fait plus de 10 000 morts en cinq ans.

>> Voir aussi notre carte interactive : Boko Haram, dix années de terreur

La communauté chiite, minoritaire, est fréquemment prise pour cible dans la région. En juillet par exemple, quatre chiites avaient été tués au cours d’une attaque attribuée à Boko Haram dans une mosquée en plein air de Potiskum.

(Avec AFP)