Politique

Burkina : la vidéo du convoi de Blaise Compaoré fuyant Ouagadougou

Depuis le 31 octobre, la fuite de Blaise Compaoré vers le sud du Burkina puis vers Yamoussoukro, où il s’est finalement réfugié, a alimenté les conversations. Des images amateurs du convoi sont notamment disponibles sur Youtube.

Mis à jour le 4 novembre 2014 à 12:07

Images amateures du convoi de Blaise Compaoré, le 31 octobre. © Capture d’écran.

La fuite de Blaise Compaoré, le 31 octobre, aura mobilisé pas moins de 47 véhicules. Sur les images amateures disponibles sur Youtube (voir ci-dessous), on n’aperçoit que la partie civile du convoi de Compaoré, comprenant, selon les informations de Jeune Afrique, 27 véhicules. Toujours selon nos sources, on comptait également treize véhicule militaires à l’avant ainsi que sept à l’arrière pour encadrer l’évacuation de l’ex-président burkinabè.

Ayant quitté le palais présidentiel de Kosyam, à Ouagadougou, en début d’après-midi, Compaoré, qui venait d’annoncer sa démission, était parti en direction de Pô, son fief situé dans le sud du pays.

>> À lire : "Exclusif. Burkina : Blaise Compaoré s’est réfugié à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire"

Il a toutefois dû bifurquer dans la brousse juste avant l’arrivée à Nobéré, situé à 45 km de Pô, où la foule l’attendait. Les gardes de Compaoré ont donc préféré éviter l’affrontement. Il a ensuite été récupéré dans une zone non-habitée par l’hélicoptère envoyé par Alassane Ouattara dans le milieu de l’après-midi, avant d’être transporté à Yamoussoukro, où il réside désormais avec sa compagne.

>> Lire aussi : "Burkina : le luxueux exil de Blaise Compaoré à Yamoussoukro"

Lundi, le président français, François Hollande, a également avoué que la France avait joué un rôle dans l’exfiltration de Blaise Compaoré vers la Côte d’Ivoire. "Cette évacuation, nous ne l’avons pas faite nous-mêmes, mais nous avons fait en sorte qu’elle puisse se faire sans drame", a-t-il expliqué. Avant d’ajouter, sans autre précision : "Il y a eu des attaques, il y a eu des réponses".

>> Pour aller plus loin  : La France a joué un rôle dans l’évacuation de Blaise Compaoré

_________________

Par Mathieu OLIVIER