Société

Foot : Sagnol accusé de racisme après ses propos sur « le joueur typique africain »

Les critiques – notamment celles de Lilian Thuram – fusent après les déclarations de Willy Sagnol, mardi, sur les qualités supposées du « joueur typique africain ». Une interprétation erronée des propos de son entraîneur, dénonce pour sa part le club bordelais dans un communiqué.

Par
Mis à jour le 5 novembre 2014 à 10:37

Willy Sagnol et son joueur Malia Abdou Traoré, le 4 novembre 2014 au centre du Haillan. © AFP

Tout est parti d’une vidéo diffusée en direct le 3 novembre sur Youtube par le site du quotidien Sud Ouest après un face-à-face de l’entraîneur des Girondins avec les internautes. Willy Sagnol s’y est laissé aller sur les qualités des joueurs africains : "pas chers, combatifs et puissants", ajoutant que "le foot, ce n’est pas que ça. Le foot c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline, il faut de tout. Des Nordiques aussi. C’est bien les Nordiques, ils ont une bonne mentalité."

>> Que pensez-vous de ces propos ? Répondez dans les commentaires et dans le sondage ci-dessous.

Connu pour ses combats antiracistes, Lilian Thuram, son partenaire de la défense des Bleus lors de la finale du Mondial 2006, s’est dit "surpris et déçu" sur Europe 1. "Ça me surprend effectivement, parce qu’il n’a jamais tenu ces propos avant", explique "Tutu", avant d’ajouter : "Malheureusement, il y a toujours eu des préjugés sur les personnes venant d’Afrique, les personnes qui sont noires ; on les enferme toujours dans leur force et on nie chez eux une certaine intelligence. Ces propos confortent ces préjugés-là".

"Racisme anti-noir" ?

SOS Racisme a aussi dénoncé dans un communiqué les propos de Sagnol, qui "renvoient à une expression décomplexée du racisme anti-noir", et a fustigé "l’association crasse des ‘Noirs’ et des ‘Nordiques’ respectivement aux registres du physique et de l’intelligence".

En conséquence, SOS Racisme demande "que les instances – FFF, LFP et Ministère des Sports – prennent des sanctions immédiates à la hauteur de la gravité de tels propos" et "étudie la possibilité de déposer une plainte dans les jours qui viennent".

De son côté, l’antenne bordelaise de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémistisme (Licra) a annoncé "mettre un terme unilatéralement au partenariat qui la lie aux Girondins de Bordeaux" et "étudie la possibilité d’une plainte pénale contre Willy Sagnol", dont elle considère que les propos "révèlent un racisme ordinaire et banalisé dans le football".

Colère de Sagnol

"Willy Sagnol éprouve un sentiment d’incrédulité et de colère face à l’interprétation erronée et raccourcie de ses propos", a fait savoir, dans un communiqué, le club bordelais qui a accueilli cette polémique avec "stupeur et indignation".

Les Girondins rappellent aussi que l’entraîneur bordelais a confié le capitanat à l’international sénégalais Lamine Sané, "ce qui démontre la mauvaise foi de ceux qui interprètent les propos de notre entraîneur". Une défense du type : "je ne suis pas raciste, je connais un Noir en lequel j’ai confiance…" ?

(Avec AFP)