Immigration

Niger : près de 200 migrants rapatriés depuis la Libye

Des migrants dans les locaux de la police libyenne après leur interpellation, en octobre 2015 à Tripoli.

Des migrants dans les locaux de la police libyenne après leur interpellation, en octobre 2015 à Tripoli. © Mohamed Ben Khalifa/AP/SIPA

Près de 200 migrants nigériens détenus dans des centres de rétention de Tripoli, en Libye, ont été rapatriés ce mardi vers leur pays d’origine.

Les migrants nigériens évoqués par l’AFP ce mardi 14 février ont été rapatriés par avion depuis l’aéroport de Mitiga, à l’est de Tripoli, en coordination avec l’organisation internationale de la migration (OIM).

Selon un porte-parole du bureau de lutte contre l’immigration clandestine à Tripoli, 50 femmes et quatre enfants feraient partie du groupe rapatrié. De nouveaux départs seraient par ailleurs prévus dans les semaines à venir, portant à plus de 900 le nombre de migrants rapatriés.

Sur son site Internet, l’OIM assure avoir assisté 1 589 migrants, « volontairement rapatriés vers leur pays d’origine », en donnant la priorité « aux plus vulnérables ».

Migrants bloqués

Les Européens envisagent des mesures pour bloquer l’arrivée des migrants depuis la Libye. Ces mesures alarment les ONG, qui redoutent de mauvais traitements à l’encontre des migrants qui resteraient bloqués en Libye.

En l’absence d’une armée ou d’une police régulières, plusieurs milices font office de garde-côtes en Libye, tout en étant souvent accusées de complicité voire d’implication dans le trafic de migrants.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte