Économie

Tourisme : l’Office national marocain ouvre à Dakar son premier bureau en Afrique subsaharienne

Cour de l'Université Al Quaraouiyine à Fès après sa restauration. © Samia Errazouki/AP/SIPA

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a ouvert vendredi à Dakar, sa première délégation en Afrique subsaharienne. Abidjan, la capitale économique ivoirienne devrait suivre.

L’inauguration officielle a eu lieu le 10 février, présidée par Maïmouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise du Tourisme et des Transports aériens et Abderrafia Zouitene, directeur général de l’ONMT.

Selon l’officiel marocain, cette ouverture s’inscrit dans l’axe principal de la coopération Sud-Sud défini par Mohammed VI, et dans le cadre de la coopération liant les deux pays de longue date.

« Lors de la visite, en novembre dernier à Dakar de Mohammed VI, plusieurs accords sur le tourisme avaient été scellés avec le gouvernement sénégalais, et aujourd’hui, l’ouverture de cette délégation rentre dans le cadre de leur mise en œuvre », explique-t-il à Jeune Afrique.

Objectifs stratégiques

Plus concrètement, les objectifs stratégiques de cette nouvelle délégation consisteront, entre autres, à rapprocher davantage les secteurs privés des deux pays, à plus de partages d’expériences en matière de communication digitale, d’organisation de salons ou de formation. La prospection de nouvelles niches ne sera pas non plus en reste.

« Nous voulons, par exemple, renforcer le tourisme religieux vers la ville de Fez qui abrite le mausolée de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif [fondateur du courant tidjane le plus répandu en Afrique], et qui compte des millions d’adeptes au Sénégal, révèle Abderrafia Zouitene. Nous verrons avec la partie sénégalaise comment établir des vols low cost directs Dakar-Fez, avec une compagnie aérienne sénégalaise ou marocaine ».

La destination Sénégal sera d’autre part promue auprès des Marocains, car l’ambition du royaume chérifien est de développer le tourisme intra-africain en bâtissant une nouvelle approche, ajoute le patron de l’ONMT.

L’appel d’offres pour l’organisation au Maroc d’un salon international du tourisme entièrement dédié au continent a d’ailleurs été lancé, et la capitale économique ivoirienne Abidjan, est dans le viseur de l’ONMT pour abriter sa deuxième délégation dans la région.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte