Energie

Afrique du Sud : GDF Suez retenu pour construire un parc solaire de 100 MW

'La technologie de solaire thermique à concentration (CSP) utilise des miroirs pour concentrer les rayons du soleil sur des tubes capteurs pour produire de la vapeur et ensuite de l'électricité', explique GDF Suez. DR ©

Une centrale solaire de 100 mégawatts que développe le français GDF Suez à Kathu, au nord-ouest de l'Afrique du Sud, a été sélectionnée dans le cadre d'un programme dédié aux producteurs indépendants d'énergie renouvelable. Un premier pas vers la signature d'un contrat d'achat d'électricité de vingt ans.

Le projet de développement du parc solaire de Kathu a été désigné « preferred bidder » (meilleur soumissionnaire) par le Département sud-africain de l’Énergie, annonce le géant français de l’énergie GDF Suez dans un communiqué.

Cette centrale solaire à concentration thermique de 100 mégawatts est située dans la région du Cap-Septentional (nord-ouest) de l’Afrique du Sud. Son développement est assuré par un consortium composé de GDF Suez (49 %) et de partenaires locaux dont le fonds de pension du secteur public Public Investment Corporation, le fonds de développement communautaire SIOC Community Development Trust, la banque d’investissement Investec Bank, et le gestionnaire de fonds Lereko Metier.

Lire aussi :

Afrique du Sud : GDF Suez investit 780 millions d’euros dans la production d’électricité

La première centrale solaire du Maroc opérationnelle en 2015

Vent et soleil sur la nation Arc-en-Ciel

« La construction de ce parc solaire, explique GDF Suez dans un communiqué, s’inscrit dans le cadre du 3e round du Programme en faveur des producteurs indépendants d’électricité d’origine renouvelable (REIPPP) ».

Les développeurs privés ayant reçu le statut de « preferred bidder » sont « invités à des négociations en vue de la conclusion d’un contrat d’achat d’une durée de 20 ans avec Eskom, la société publique de production et de distribution d’électricité en Afrique du Sud », indique la même source.

La centrale solaire de Kathu sera dotée d’un système de stockage permettant « quatre heures et demi d’autonomie », rapporte l’agence AFP, ce qui devrait atténuer « le caractère intermittent de l’énergie solaire ». Selon le site spécialisé Blue World Carbon, en dix ans, le parc solaire de Kathu permettra une réduction des émissions de 2,38 millions de tonnes d’équivalent CO2.

L’Afrique du Sud s’est engagée à ce que 9 % de sa production d’électricité provienne d’énergies renouvelables à l’horizon 2030 (moins de 1 % actuellement). Cela représente 42 % des capacités nouvellement installées sur la période 2010-2030.

Projets de GDF Suez

GDF Suez a déjà remporté un projet éolien en Afrique du Sud – le parc de West Coast 1 d’une capacité de 94 MW – lors d’une précédente étape du programme national sud-africain de développement des énergies renouvelables. Ce projet, dont la construction a démarré en juin 2013, devrait entrer en phase commerciale à la mi-2015.

Sur le continent africain, le groupe français est engagé aujourd’hui dans quatre projets électriques en construction, pour une capacité globale de 2 485 mégawatts : outre le parc éolien de West Coast, les centrales électriques d’Avon (670 MW) et de Dedisa (335 MW) en Afrique du Sud, ainsi que la centrale thermique de Safi (2×693 MW) au Maroc.

Récemment, le groupe français a démarré l’exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya (Maroc), d’une capacité de 301 MW.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte