Politique

Pacôme Pabandji remporte le prix Rory Peck des JRI pour sa couverture de la crise en Centrafrique

Pacôme Pabandji à Londres le 18 novembre 2014. © AFP

Pacôme Pabandji, journaliste centrafricain de 23 ans, a remporté mercredi  le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs journalistes reporters d'images (JRI) pigistes.

Surtout ne pas se fier à son visage d’enfant. Pacôme Pabandji, 23 ans, a remporté mercredi 19 novembre, à Londres, le prestigieux prix Rory Peck, qui récompense les meilleurs journalistes reporters d’images (JRI) pigistes. Travaillant notamment pour l’AFPTV, il a aussi collaboré avec Jeune Afrique et a été distingué dans la catégorie "News" pour sa couverture du conflit centrafricain.

Selon le jury, le journaliste centrafricain "a relevé l’un des défis les plus exigeants du métier de journaliste : être l’observateur impartial d’une guerre civile. Certains journalistes viennent couvrir un conflit puis repartent. Pacôme a eu la conviction qu’il fallait rester pour continuer à témoigner, et ceci est admirable" ont estimé les juges.

>> Lire aussi : Bozizé fils toujours sur la brèche

"J’ai travaillé dans le seul objectif que la Centrafrique ne soit pas oubliée", a réagi l’intéressé dédiant son prix à son amie photojournaliste Camille Lepage, tuée en mai en Centrafrique.

Pacôme Pabandji est né à Sibut (Centre). Il étudie quelques années au séminaire, ses parents voulant qu’il devienne prêtre. Le baccalauréat en poche, il intègre toutefois en 2008 la première promotion de journalisme de l’université de Bangui. En parallèle, Pacôme se frotte au droit humanitaire. Il vit alors entre la Centrafrique et le Cameroun, pays de sa mère. Il commence à travailler pour l’AFP TV en 2013 en pleine crise centrafricaine.

La directrice de l’Information de l’AFP, Michèle Léridon, s’est félicitée de "ce nouveau succès pour la couverture AFP TV en Afrique, région où l’AFP maintient un dense réseau de journalistes qui font vivre l’actualité du continent aux yeux du reste du monde".

_________________

Par Vincent DUHEM

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte