Dossier

Cet article est issu du dossier «Union africaine : tout savoir sur le 28e sommet des chefs d'États africains»

Voir tout le sommaire
Politique

Le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu président de la Commission de l’UA

Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l'UA. © Abdoulaye Barry/JA

Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a été éluce lundi à la tête de la Commission de l'UA, où il remplace la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Le suspense a été de courte durée : le Tchadien Moussa Faki Mahamat a été élu président de la Commission de l’Union africaine (UA) avec 39 voix sur 54 ce lundi 30 janvier.

Au terme des trois premiers tours de scrutin, le Sénégalais Abdoulaye Bathily, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi, et l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy ont été éliminés. Les deux finalistes, le ministre des Affaires étrangères tchadien et son homologue kényane Amina Mohammed ont été départagés à l’issue de trois autres tours. Moussa Faki a ensuite été élu à l’issue d’un septième et dernier tour.

Il succède à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

« Mon expérience a convaincu »

« Je mesure la tâche qui est dorénavant la mienne  en tant que président de la Commission de l’Union africaine, a réagi Moussa Faki Mahamat à l’issue du vote. Je ne sais pas comment le vote s’est déroulé car je n’étais pas dans la salle, mais j’imagine que mon expérience, ma vision ont convaincu. Je mesure le poids de la charge. »

Au poste de vice-président de la Commission, c’est le Ghanéen Thomas Kwesi Quartey qui l’a emporté.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte