Société

CAN 2017 : RDC – Ghana, une vieille et belle rivalité

Les Blacks Stars du Ghana rencontrent dimanche en début de soirée les Léopards de la RDC. Un match de quart de finale de la CAN 2017 entre deux sélections dont la rivalité est historique.

Mis à jour le 29 janvier 2017 à 17:52

Un supporter de la RDC au stade de Port-Gentil, le 24 janvier 2017. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Leur première rencontre officielle remonte au 14 novembre 1965 à Bizerte (Tunisie) : 5 – 2 en faveur des Blacks Stars. Mais ce n’est nullement pas cette défaite des Lions du Congo – surnom d’alors de la sélection de la RDC – qui marque les esprits. Dix jours plus tard, Joseph-Désiré Mobutu prend le pouvoir à Kinshasa après un coup d’État.

La défaite la plus humiliante intervient deux mois plus tard. Lors d’un tournoi international de football organisé dans la capitale congolaise, les Blacks Stars étrillent de nouveau les Lions en finale (0-3)… devant le président Mobutu, présent dans les tribunes d’honneur du stade Tata Raphaël.

« Le Ghana nous avait en effet ridiculisés chez nous, confiait en septembre Nicodème Kabamba, ex-international congolais et ancien sélectionneur adjoint de l’équipe nationale, non convoqué ce jour-là. « Pendant le match, des joueurs ghanéens s’arrêtaient pour jongler avec le ballon devant la tribune présidentielle. D’autres s’amusaient à adresser des saluts militaires au chef de l’État. »

Les Blacks Stars ont fait surgir les Léopards

C’est le début d’une rivalité entre ces deux nations africaines de football. Pour oublier le déshonneur, Mobutu débaptise la sélections nationale : les Lions deviennent les Léopards. Des joueurs évoluant à l’étranger, dont Nicodème Kabamba (Standard de Liège), sont appelés à la rescousse pour préparer la campagne de la Coupe d’Afrique des nations de 1968 en Éthiopie.

Ironie du sort, les nouveaux Léopards héritent du groupe A du tournoi, avec notamment les Blacks Stars. Le 14 janvier 1968, c’est encore le Ghana qui remporte le match face à la RDC (2-1) à Asmara. Mais la sélection congolaise parvient à se qualifier pour le second tour grâce ses victoires face au Congo-Brazzaville (3-0) et au Sénégal (2-1). Et parvient même à se hisser en finale après avoir éliminé l’Éthiopie, pays hôte.

Premier sacre des Léopards à la CAN face… aux Blacks Stars

L’heure de la revanche sonne le 21 janvier 1968 à Addis-Abeba lors du match de la finale de la CAN 1968. Les Léopards rougissent et battent, enfin, les Blacks Stars (1-0). Ils remportent ainsi leur premier trophée continental.

« Depuis, les rencontres entre la RDC et le Ghana sont à forte intensité », nous faisait observer Nicodème Kabamba, vainqueur de la CAN 1968 et ancien sélectionneur adjoint des Léopards. Cela transparaît dans les résultats des matches disputés après ce sacre des Léopards : entre 1998 et 2017, les deux sélections se sont rencontrées sept fois : trois victoires pour la RDC, deux pour le Ghana, deux matches nuls.

Fimbu ou Confessions ?

Si en 2015, lors de la dernière édition de la CAN, le Ghana et la RDC avaient atteint tous les deux le dernier carré du tournoi, cette fois-ci seule une nation aura son ticket pour les demi-finales. Qui sortira vainqueur de ces retrouvailles au Gabon ? Rien n’est moins sûr.

Une certitude : la danse sera au rendez-vous. Les joueurs ghanéens et congolais ont l’habitude de célébrer leurs buts et victoires par les pas de danse.

Les Blacks Stars sautillent, mimant les gestes d’un chauffeur, en hommage au tube Confession du jeune rappeur Kofi Kinaata, artiste ghanéen de l’année 2016.

Les Léopards, eux, « chicottent » après chaque but. Une exécution parfaite de la danse Fimbu de Félix Wazekwa.

https://youtu.be/8TGWmiPTT94?t=18s