Sport

Côte d’Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

L'entraîneur français Hervé Renard. © AFP

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, selon nos informations, de crispations avec la fédération autour d’une des clauses de son contrat.

Hervé Renard (46 ans), n’est peut-être pas très loin d’un retour en France. Le champion d’Afrique 2012 avec la Zambie – face à la Côte d’Ivoire –  pourrait ainsi faire une croix sur un retour en Guinée Équatoriale l’hiver prochain (CAN 2015 du 17 janvier au 8 février), où le Savoyard avait construit avec les Chipolopolo l’essentiel de son succès continental. Les dirigeants de Bastia, à la recherche d’un entraîneur depuis le limogeage de Claude Makelele au début du mois de novembre, ont pris contact avec Renard, dont les relations avec Augustin Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), ne sont pas des plus chaleureuses.

>> Lire aussi : CAN 2015 : Nigeria out, Côte d’Ivoire, RDC et Guinée in

Nombreuses contrariétés

En cause, la question de la résidence du sélectionneur, qui n’est toujours pas réglée, alors que ce dernier, qui devait l’occuper à partir du 1er novembre, vit toujours à l’hôtel Ivoire avec sa compagne et sa petite fille. La situation s’est un peu améliorée car le Français – qui est payé tous les mois dans les délais – après avoir occupé une chambre d’une douzaine de mètres carrés, a été installé dans une suite plus fonctionnelle. "Quand j’ai signé mon contrat de deux ans, il y a avait deux clauses : la première, que je devais m’occuper de l’équipe A. La seconde, relative au logement. Car pour un sélectionneur qui veut vivre dans le pays dont il dirige la sélection, il faut que des conditions soient respectées. Et à ce niveau, je ne suis pas satisfait. Mon adjoint, Patrice Beaumelle, vit lui aussi à l’hôtel."

Renard, qui est réputé pour son exigence, n’apprécie pas que l’ostéopathe français payé à la vacation qu’il avait fait venir ait été remercié dès le premier stage qu’il a dirigé au mois de septembre, et que Gilles Morisseau, l’entraîneur des gardiens, ne dispose pas de contrat. À cela s’ajoute le refus de Didier Drogba de revenir en sélection, malgré les appels du pied réguliers de Renard. L’attaquant de Chelsea ne tient en effet pas en haute estime Augustin Diallo.

>> Lire aussi : CAN 2015 : comment le Maroc s’est mis hors jeu

La priorité de Bastia

De leur côté, les dirigeants de Bastia, qui ont nommé Ghislain Printant pour assurer l’intérim tout en faisant de Renard leur priorité, sont disposés à attendre jusqu’à la trêve hivernale pour trouver leur nouvel entraîneur. Selon nos informations, ils pourraient même recontacter Renard dès cette semaine. La FIF, si elle ne veut pas se retrouver sans sélectionneur à quelques semaines du coup d’envoi de la CAN, sait ce qu’il lui reste à faire…

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte