Société

Maroc : la haute autorité estime que la chaîne de télévision 2M a banalisé la violence conjugale

Tutoriel de maquillage pour femmes battues diffusées par la chaîne 2M au mois de novembre 2016.

Tutoriel de maquillage pour femmes battues diffusées par la chaîne 2M au mois de novembre 2016. © Capture écran / 2M

La Haute autorité de la communication audiovisuelle au Maroc a adressé ce mardi un avertissement à la chaîne de télévision 2M. Celle-ci avait diffusé en novembre un tutoriel de maquillage destiné aux femmes battues, suscitant un tollé.

La chaîne 2M a « enfreint certaines dispositions légales et réglementaires », a estimé la Haute autorité de la communication audiovisuelle, dans un communiqué diffusé mardi 24 janvier.

Dans le document, elle rappelle qu’il est interdit d’ « inciter directement ou indirectement à la violence à l’égard de la femme », ou de « porter atteinte à son image ».

Or, la vidéo incriminée présente « des solutions toutes faites » pour « s’accommoder des effets de la violence à l’égard des femmes », ce qui constitue un « encouragement, fût-il implicite, à banaliser ce phénomène », aggravé par l’absence de « toute condamnation ou réprimande de la part de l’animatrice ».

Tollé après la diffusion du tutoriel

À l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, fin novembre, la chaîne 2M avait diffusé dans une de ses émissions un tutoriel de maquillage pour montrer aux femmes comment cacher les ecchymoses et autres traces de violence sur leur visage.

Face au tollé suscité sur les réseaux sociaux par la diffusion du tutoriel, la direction de la chaîne 2M avait présenté ses excuses « les plus sincères ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte