Entreprises & marchés

Infographie : Renault toujours en tête devant PSA au Maghreb

Ligne d'assemblage de la Dacia Sandero à Casablanca le 9 avril 2013. © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Dans la compétition que se livrent les deux groupes automobiles français PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) et Renault (marques Renault et Dacia), le constructeur au losange a toujours un temps d’avance selon les derniers chiffres de ventes qui viennent d’être publiés sur l’année 2016.

Au Maroc, où le marché reste dynamique, en hausse de 24% entre 2015 et 2016, Renault règne sans partage avec une part de marché de 37,8 % (soit 61 726 véhicules vendus), contre 10,8%  (17 700 véhicules écoulés) pour PSA.

Quant à l’Algérie, touchée a contrario par une très forte baisse du marché, Renault y a beaucoup mieux résisté que son compatriote et rival : il y a vendu 61 249 véhicules contre seulement 15 300 pour PSA, dont les ventes ont chuté en 2016 de 62,5% contre 32% pour Renault.

Renault bénéficie de son usine algérienne.

Principale cause de cette bonne tenue : le groupe de Carlos Ghosn bénéficie de son usine algérienne de Oued Tlelat – près d’Oran – qui a fabriqué quelques 35 000 véhicules l’année passée. Une production locale non soumise aux quotas d’importation qui brident le développement de PSA.

Ce dernier attend toujours la validation par le gouvernement de son projet d’usine à Oran – il est sur la table des autorités à Alger depuis plus de 6 mois et demeure sans réponse – pour sortir de l’ornière.

Au Maroc, les implantations industrielles de Renault ont atteint leur plus haut niveau de production en 2016, avec 345 000 voitures fabriquées, dont 273 176 à Tanger et 71 824 à Casablanca.

PSA ne pourra commencer à rattraper son retard industriel dans le royaume chérifien qu’en 2018, à l’entrée en exploitation de son usine de Kenitra, dont les travaux de terrassement viennent d’être achevés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte