Sport

CAN 2017 – Thomas Nkono : « L’Algérie doit montrer plus d’envie et de détermination »

Le Tunisien Sliti Naim aux prises avec l'Algérien Youcine Brahimi, jeudi 20 janvier en match de la CAN 2017 au Gabon.

Le Tunisien Sliti Naim aux prises avec l'Algérien Youcine Brahimi, jeudi 20 janvier en match de la CAN 2017 au Gabon. © Sunday Alamba/AP/SIPA

La Tunisie, en battant l’Algérie jeudi soir (2-1), a conservé ses chances de qualifications pour les quarts de finale. Thomas Nkono, l’ancien gardien des Lions Indomptables du Cameroun (112 sélection), aujourd’hui membre du staff technique de l’Espanyol Barcelone (ESP), estime que les Verts ont manqué de détermination.

Jeune Afrique : La victoire de la Tunisie vous semble-t-elle logique ?

Thomas Nkono : Oui. Les Tunisiens ont fait un match sérieux et ils méritent les trois points. Par rapport à leur rencontre face au Sénégal (0-2, le 15 janvier), ils ont été plus solides en défense, et surtout beaucoup plus efficaces offensivement. Car je continue à croire qu’ils ne méritaient pas de la perdre. La Tunisie a également montré ses qualités tactiques et techniques. Il y a d’excellents joueurs. Si elle passe le premier tour, elle sera incontestablement un adversaire à prendre très au sérieux.

En revanche, pour l’Algérie, c’est une énorme déception

Avec la victoire du Sénégal face au Zimbabwe (2-0), les chances de qualifications sont très réduites. Il faudrait que l’Algérie batte le Sénégal, ce qui est loin d’être acquis, car les Lions font vraiment un bon début de CAN. L’Algérie a du talent, c’est certain. Surtout offensivement, mais cela n’est pas toujours suffisant. Il faut d’abord que les joueurs soient forts mentalement. Si la tête va, le reste suit.

Avez-vous l’impression que les Verts ne sont pas prêts mentalement ?

J’ai le sentiment qu’ils ne sont pas à l’aise. Une CAN, c’est une compétition particulière. Il faut tenir compte du climat notamment. Et pour tous ces joueurs nés en Europe, ce n’est pas simple. Les Fennecs ont fait un bon début de match. Mais cela n’a pas duré. Et ils ont confirmé leurs difficultés défensives en offrant deux buts aux tunisiens. Le but contre son camp de Mandi, c’est un manque de chance. Par contre, le penalty concédé par Ghoulam est la conséquence d’une très mauvaise appréciation sur l’action qui précède. Il veut faire une passe en retrait de la tête à son gardien, alors qu’il est trop loin. Et derrière, il fait faute…

L’Algérie reste une bonne équipe. Elle peut se reprendre face au Sénégal

À partir du moment où elle a été menée au score, l’Algérie a semblé incapable de réagir…

En effet, et cela m’a surpris. À part peut-être Slimani, qui s’est beaucoup battu, j’ai trouvé que les autres joueurs semblaient un peu résignés, ne sachant pas trop quoi faire. C’est aussi une question d’état d’esprit.

L’Algérie a-t-elle selon vous des chances de se qualifier ?

Cela devient vraiment compliqué… D’autant plus que les Algériens ne sont plus maîtres de leur destin, puisqu’il leur faudra aussi tenir compte du résultat de Tunisie-Zimbabwe. Mais on ne sait jamais, car cela reste une bonne équipe. Elle peut se reprendre face au Sénégal. Mais pour cela, il lui faudra ne plus commettre des erreurs défensives comme jeudi soir, montrer plus d’envie et de détermination. Et être solide mentalement…

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte