Politique

Nigeria : une femme impliquée dans un nouvel attentat à Maiduguri

Par
Mis à jour le 1 décembre 2014 à 14:00

Moins d’une semaine après un double attentat-suicide qui avait fait, le 25 novembre, au moins 45 morts à Monday Market, deux bombes ont explosé lundi sur ce même marché de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria. Et comme les fois précédentes, c’est une femme qui a déclenché le premier explosif…

Les femmes kamikazes multiplient des attaques à Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du Nigeria. Leur cible : le Monday Market, un marché très fréquenté. Après le double attentat suicide qui avait fait au moins 45 morts la semaine dernière, une femme âgée d’une quarantaine d’années s’est approchée, le 1e décembre, des stands de marchands de poulets et a fait déclenché un explosif, après une brève altercation avec des miliciens postés non loin du lieu.

>> Lire aussi : Palestine, Tchétchénie, Nigeria… : quand les femmes se transforment en kamikazes

À en croire des témoins, après la première explosion, une seconde bombe a explosé, détruisant les immeubles autour et tuant plusieurs personnes.

On ignore pour l’instant si la femme impliquée dans l’attentat était une kamikaze ou si elle ne faisait que transporter des explosifs qu’elle comptait déclencher à distance.

Aucun bilan officiel n’est disponible dans l’immédiat, mais la police, l’armée et la Croix Rouge ont été rapidement dépêchés sur place.

(Avec AFP)