Politique

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo a quitté Odienné pour Abidjan

| Écrit par Vincent Duhem
Simone Gbagbo en 2009.

Simone Gbagbo en 2009. © AFP

L’ancienne première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a quitté lundi matin sa résidence surveillée d’Odienné (Nord-Ouest), où elle étatit détenue depuis avril 2011, pour un lieu tenu secret à Abidjan. Son procès doit s’ouvrir prochainement dans la capitale économique ivoirienne.

Mis à jour à 15h45.

En résidence surveillée à Odienné, dans le nord-ouest de la Côte d’Ivoire depuis son arrestation en avril 2011, Simone Gbagbo a été transférée à Abidjan lundi 1er décembre en fin de matinée. Selon un de ses proches, elle serait détenue à l’école de gendarmerie d’Abidjan, à Cocody.

Joint par Jeune Afrique, le ministère de la Justice, des droits de l’Homme et des libertés publiques a précisé à que ce transfèrement avait été décidé "dans le cadre de ses assises" qui doivent s’ouvrir prochainement dans la capitale ivoirienne. L’ex-première dame n’est pas la seule concernée puisque six autres détenus (quatre emprisonnés à Séguéla, deux à Man) ont également été transférés à Abidjan.

>> Lire aussi : Le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 co-accusés, anciens cadres du Front populaire ivoirien (FPI), qui devait s’ouvrir le 22 octobre à Abidjan, avait été reporté sine die. Les 83 accusés doivent jugés pour atteinte à la sûreté de l’État. Un autre procès pour crimes de sang se tiendra ultérieurement.

Les avocats de l’épouse de l’ancien président ivoirien se sont étonnés dans un communiqué publié lundi de ne pas avoir été associés à se transfèrement. 

"La défense souhaite que ce transfèrement ‘secret’ ne se fasse pas au détriment du respect des droits de madame Simone Gbagbo, notamment celui de pouvoir régulièrement voir ses Conseils afin de préparer sa défense pour les Assises, d’être visitée comme tout détenu par sa famille et de bénéficier du droit à être soignée, vu les problèmes de santé qu’elle connaît", explique notamment le communiqué.

_________________

Par Vincent DUHEM

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte