Économie

Tunisie – Libye : nouvel accord sur le trafic de marchandises dans la région de Ben Guerdane

| Par Jeune Afrique avec AFP
Soldat tunisien près du « no man’s land » instauré près de Ben Guerdane, à quelques pas de la frontière avec la Libye.

Soldat tunisien près du "no man's land" instauré près de Ben Guerdane, à quelques pas de la frontière avec la Libye. © Benjamin Wiacek/AP/SIPA

Un accord a été trouvé mardi avec les parties libyennes sur le passage des marchandises au poste-frontière de Ras Jédir après plusieurs jours de tensions sociales dans la région frontalière de Ben Guerdane, dans le sud-est de la Tunisie, a-t-on appris de source proche des négociations.

Une nouvelle réunion sécuritaire entre autorités tunisiennes et parties libyennes a permis d’aboutir mardi 17 janvier à un accord, selon une source tunisienne proche des négociations qui a requis l’anonymat.

« Celui-ci doit entrer en application d’ici dimanche », a par ailleurs affirmé à un correspondant de l’AFP le député Ahmed Laâmari, qui a participé à des séances de pourparlers. Le contenu exact de l’accord n’est pas connu et le ministère tunisien de l’Intérieur n’était pas joignable dans l’immédiat.

Un sit-in de protestation était toujours en cours mardi sur la route reliant le poste frontière de Ras Jédir à Ben Guerdane. En revanche, le calme était revenu dans cette localité de 60 000 habitants et située à 32 km de la frontière libyenne, selon des habitants.

Une semaine de troubles

Depuis près d’une semaine, la région frontalière de Ben Guerdane (sud-est) est le théâtre de troubles sociaux, les protestataires réclamant le libre passage des marchandises avec la Libye. Ces manifestations ont donné lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre.

Les autorités tunisiennes font valoir la difficulté de négocier avec la Libye, en raison du chaos politique prévalant dans ce pays. Après une longue paralysie du commerce transfrontalier marquée par des manifestations et une grève générale à Ben Guerdane, un précédent accord prévoyant l’instauration d’un nouveau régime douanier avait été signé en mai 2016. Sa mise en application avait toutefois échoué.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer