Économie

Suez Environnement réorganise ses filiales en Afrique

| Par Jeune Afrique
Sita, au maroc, est une des sept filiales africaines de Suez Environnement concernées par cette réorganisation.

Sita, au maroc, est une des sept filiales africaines de Suez Environnement concernées par cette réorganisation. © Suez Environnement

Le spécialiste de l’eau et des déchets Suez Environnement a amorcé une refonte de ses activités à l’étranger, qui affecte notamment les filiales africaines du groupe français, a appris « Jeune Afrique ».

Mis à jour le 28/01/2015, suite aux précisions fournies par Suez Environnement.

Pour soutenir sa division International, le spécialiste français de l’eau et des déchets a annoncé en interne une refonte de ses activités à l’étranger. Celles de ses sept filiales présentes en Afrique, dont Degrémont et Sita, seront regroupées au sein d’une même direction Afrique – Proche Orient, avec à sa tête Jose del Castillo, a appris Jeune Afrique.

Cet ingénieur français était jusqu’ici vice-président exécutif de Degrémont, filiale de Suez spécialisée dans l’eau potable et l’assainissement, pour la région Europe-Afrique-Amérique latine. Il devra développer le portefeuille clients du groupe sur le continent, qui représente moins de 10 % de son chiffre d’affaires mondial (14,6 milliards d’euros en 2013).

Lire aussi :

Jean-Yves Gadras, Degrémont : « Les Chinois sont nos partenaires »

Maroc : tirs de barrage contre les opérateurs français 

Suez Environnement remporte un contrat de 187 millions d’euros à Casablanca

Dégremont va construire une usine de production d’eau potable au Nigeria

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte