Économie

Suez Environnement réorganise ses filiales en Afrique

Par
Mis à jour le 12 janvier 2015 à 14:02

Le spécialiste de l’eau et des déchets Suez Environnement a amorcé une refonte de ses activités à l’étranger, qui affecte notamment les filiales africaines du groupe français, a appris « Jeune Afrique ».

Mis à jour le 28/01/2015, suite aux précisions fournies par Suez Environnement.

Pour soutenir sa division International, le spécialiste français de l’eau et des déchets a annoncé en interne une refonte de ses activités à l’étranger. Celles de ses sept filiales présentes en Afrique, dont Degrémont et Sita, seront regroupées au sein d’une même direction Afrique – Proche Orient, avec à sa tête Jose del Castillo, a appris Jeune Afrique.

Cet ingénieur français était jusqu’ici vice-président exécutif de Degrémont, filiale de Suez spécialisée dans l’eau potable et l’assainissement, pour la région Europe-Afrique-Amérique latine. Il devra développer le portefeuille clients du groupe sur le continent, qui représente moins de 10 % de son chiffre d’affaires mondial (14,6 milliards d’euros en 2013).

Lire aussi :

Jean-Yves Gadras, Degrémont : « Les Chinois sont nos partenaires »

Maroc : tirs de barrage contre les opérateurs français 

Suez Environnement remporte un contrat de 187 millions d’euros à Casablanca

Dégremont va construire une usine de production d’eau potable au Nigeria