Justice

États-Unis : condamnation à mort de Dylann Roof, l’auteur de la tuerie raciste de Charleston

| Par Jeune Afrique avec AFP
Dylann Roof, condamné pour le meurtre de neuf Africains-Américains dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, se rendant au tribunal, le 18 juin 2015 à Cleveland.

Dylann Roof, condamné pour le meurtre de neuf Africains-Américains dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, se rendant au tribunal, le 18 juin 2015 à Cleveland. © Chuck Burton/AP/SIPA

Le suprémaciste blanc de 22 ans, responsable du meurtre de neufs fidèles africains-américains en juin 2015 dans une église de Charleston en Caroline du Sud, a été condamné mardi à la peine de mort.

Dylann Roof, qui assurait lui-même sa défense dans la deuxième phase de son procès, a écouté l’énoncé du verdict mardi 10 janvier sans trahir la moindre émotion. Les douze jurés – les mêmes qui mi-décembre l’ont reconnu coupable des 33 charges fédérales qui pesaient contre lui – se sont mis d’accord, à l’unanimité, sur la peine de mort.

Les jurés n’ont pas trouvé de circonstances atténuantes qui auraient pu bénéficier à l’accusé, appuyant leur décision sur les facteurs aggravants, notamment la préméditation et l’absence de remords.

Aucun regret

Tout au long de son procès, Dylann Roof n’aura exprimé aucun regret. Convaincu d’une suprématie des Blancs sur les autres races qu’il considère inférieures, il n’aura jamais cherché à atténuer ses crimes, poussant la provocation jusqu’à porter lors de récentes audiences des chaussures affichant des symboles racistes.

Dans la plaidoirie finale de son procès, le jeune homme a une dernière fois justifié par ses convictions personnelles cet acte. « J’ai estimé que je devais le faire, et j’estime toujours qu’il fallait que je le fasse », a-t-il déclaré mardi, peu après que le procureur eut requis la peine capitale à son encontre.

Neuf Africains-Américains étaient décédés le 17 juin sous les balles de Dylann Roof alors qu’ils étaient réunis pour une séance de prière au sein d’une église méthodiste de Charleston, en Caroline du Sud. Et pas n’importe laquelle : l’Emmanuel African Methodist Episcopal Church, symbole de la lutte des Noirs contre l’esclavage.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte