Politique

France – Centrafrique : Bozizé fils toujours sur la brèche

Le fils de François Bozizé, Jean-Francis Bozizé, est dans le collimateur du ministère français des Finances et des Comptes publics. Explications. 

Par
Mis à jour le 14 novembre 2014 à 08:44

Jean-Francis Bozizé. © Vincent Fournier pour JA.

Si le ministère français des Finances et des Comptes publics a décidé dans un arrêté du 29 octobre de geler pour six mois les comptes de Jean-Francis Bozizé, c’est que les services de renseignements avaient récolté des informations laissant à penser qu’il projetait d’organiser un coup d’État en Centrafrique.

Le fils de l’ancien président François Bozizé avait notamment été interpellé au mois de septembre en France, au retour d’un séjour à Brazzaville, avec une liste impressionnante d’armes qu’il aurait eu l’intention d’acheter. Quatre autres personnes, toutes liées à ce projet présumé de coup d’État, ont vu leurs comptes gelés. Parmi eux, deux fils de Jean-Roger Oueifio, le demi-frère de Bozizé père, et Éric Banboy, l’ancien directeur de sa garde rapprochée.