Politique

Congo-Brazzaville : Denis Sassou-Nguesso va rencontrer Donald Trump

Dans un communiqué relayé sur les réseaux sociaux, la présidence du Congo-Brazzaville a annoncé que Denis Sassou Nguesso, en sa qualité de président du comité de haut-niveau de l’Union africaine sur la Libye, sera reçu mardi par Donald Trump, le président élu des États-Unis.

Mis à jour le 27 décembre 2016 à 10:10

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, palais de l’Elysée, à Paris en France, le 8 avril 2013. © Jacques Brinon/AP/SIPA

Denis Sassou Nguesso est en passe de devenir le premier chef d’État africain à rencontrer Donald Trump, le président américain élu.

Selon le communiqué de la présidence congolaise publié lundi 26 décembre sur le compte Twitter de Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement congolais, « le président Denis Sassou Nguesso est attendu ce 27 décembre aux États-Unis d’Amérique où il sera reçu, en sa qualité de président du comité de haut-niveau de l’Union africaine sur la Libye, par le président élu des États-Unis, M. Donald Trump ».

https://twitter.com/Thierry_mounga/status/813381007105753088

Le communiqué précise également que la rencontre entre les deux hommes se penchera sur « la recherche des voies et moyens de sortie de crise en Libye, et plus largement sur le reste de l’Afrique et sur d’autres questions internationales ».

Pour l’opposition congolaise, qui continue de dénoncer la réélection de Denis Sassou Nguesso en mars dernier, ce tête-à-tête entre le chef de l’État et Donald Trump constitue un « mauvais signal » envoyé par le président élu américain. Dont on estime à l’inverse, dans l’entourage du chef de l’État congolais, qu’il fait preuve de « pragmatisme ».