Société

Attentat de Berlin : la vidéosurveillance confirme qu’Anis Amri a transité par la France

L’exploitation des images de vidéosurveillance confirme qu’Anis Amri, l’auteur présumé de l’attentat de Berlin abattu vendredi à Milan, a transité par la gare de Lyon-Part-Dieu, a indiqué lundi une source proche de l’enquête.

Par
Mis à jour le 26 décembre 2016 à 18:29

Deux femmes se recueillent en hommage aux victimes de l’attentat de Berlin qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés, le 20 décembre 2016. © Markus Schreiber/AP/SIPA

« Un homme qui correspond au tueur a été repéré le jeudi 22 décembre dans l’après-midi sur le quai de la gare, portant un bonnet et un sac à dos », a déclaré la même source à l’AFP ce lundi 26 décembre.

De l’Allemagne à l’Italie via la France

« Il apparaît seul sur ces images », a-t-elle ajouté, précisant que les investigations se poursuivaient pour déterminer comment Anis Amri, soupçonné d’avoir tué douze personnes à Berlin sur un marché de Noël, a quitté la capitale allemande pour rejoindre l’Italie via la France pendant sa cavale.

Le Tunisien de 24 ans, auteur présumé de l’attentat au camion-bélier de Berlin, a été abattu par la police italienne lors d’un contrôle de police dans la nuit de jeudi 22 à vendredi 23 décembre à Milan.

Débarqué clandestinement en Italie comme des milliers d’anonymes en 2011, Anis Amri était connu des services de police et avait été placé sous surveillance de mars à septembre 2016 par la police allemande. L’attentat qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés a été revendiqué par le groupe terroriste État islamique (EI).