Politique

Tunisie : trois suspects en détention dans l’affaire Mohamed Zouari

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 21 décembre 2016 à 16h05
Des membres du Hamas palestinien rendent hommage à Mohamed Zouari le 18 décembre 2016 à Gaza.

Des membres du Hamas palestinien rendent hommage à Mohamed Zouari le 18 décembre 2016 à Gaza. © Adel Hana/AP/SIPA

La justice tunisienne a ordonné la détention provisoire de trois suspects pour leur implication présumée dans l’assassinat d’un ingénieur tunisien et cadre du Hamas, assassiné le 15 décembre à Sfax.

« Après des interrogatoires ayant duré jusqu’à 03H00 (02H00 GMT), le pôle judiciaire antiterroriste a émis mercredi 21 décembre trois mandats de dépôt à l’encontre de trois suspects dont une journaliste pour le meurtre de Mohamed Zouari » a précisé à l’AFP Sofiène Sliti, porte-parole du parquet.

« Les trois suspects font partie des dix personnes interpellées, toutes Tunisiennes, les sept autres ayant été libérées », a t-il ajouté.

Spécialiste des drones au sein du Hamas

Mohamed Zouari, 49 ans, qui possède également la nationalité belge, a été tué jeudi 15 décembre d’une vingtaine de balles alors qu’il était au volant de sa voiture, devant son domicile à Sfax.

Marié à une Syrienne, Mohamed Zouari a longtemps vécu à l’étranger. Il était revenu en Tunisie après la révolution de 2011 après un exil de 20 ans.

Le samedi suivant sa mort, le Hamas a affirmé qu’il travaillait depuis 10 ans pour ce groupe. L’ingénieur est décrit comme un dirigeant du mouvement spécialisé dans le développement de drones.

Le Hamas attribue ce crime à l’Etat hébreu.

« Possible » implication d’un service étranger

Pour l’heure, les autorités israéliennes n’ont pas réagi à ces accusations.

Lundi 19 décembre, lors d’une conférence de presse, le ministre tunisien de l’Intérieur Hédi Majdoub a jugé « possible » l’implication d’un service étranger dans cet assassinat, mais a affirmé manquer de « preuves tangibles » à ce stade.

Selon le ministre de l’Intérieur, l’opération aurait été planifiée dès le mois de juin depuis deux capitales européennes : Vienne et Budapest.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte