Économie

Égypte : la messagerie sécurisée Signal affirme avoir été censurée par les autorités

Utilisée par plusieurs journalistes et activistes et popularisée par Edward Snowden, qui avait révélé en 2013 l’ampleur de la surveillance exercée par les États-Unis sur les communications et sur Internet, l’application de messagerie cryptée Signal annonce avoir été censurée en Égypte.

Par
Mis à jour le 21 décembre 2016 à 14:12

Un activiste égyptien photographié avec son smartphone. Image issue d’une campagne adressée au président égyptien, et intitulée « Avez-vous peur de nos caméras ? », mai 2016. © UGC/AP/SIPA

De nombreux internautes se plaignent, depuis samedi, de ne pas pouvoir utiliser cette messagerie qui permet d’échanger avec un très haut niveau de confidentialité. Dans le pays, Signal est utilisé par de nombreux activistes.

Après avoir enquêté durant le week-end, la société Open Whisper Systems, qui édite l’application, a confirmé sur son compte Twitter que l’Égypte avait censuré l’accès à Signal. »

« Nous allons commencer à déployer [des outils] de contournement de la censure dans les semaines à venir », a-t-elle ajouté.

Les autorités égyptiennes chargées des télécommunications n’ont pas répondu aux sollicitations de la presse concernant ces accusations.

Depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, le régime du président Abdel Fattah al-Sissi cible régulièrement les journalistes et les défenseurs des droits de l’Homme.